Revue de presse

relations-publiques.pro

Neo-Bati : Redonner vie aux bâtiments anciens sans les dénaturer…ni les défigurer !

Des passionnés de la pierre au service des bâtiments anciens

Objets inanimés, avez-vous donc une âme ? Comme Lamartine, tous les amoureux des bâtiments anciens savent que chaque pierre est porteuse d’une histoire, d’un patrimoine et d’une esthétique très particulière qu’il faut continuer à préserver.

Mais comment restaurer un espace au charme intemporel sans le dénaturer ou le défigurer ? Il n’est pas possible de réaliser certains travaux soi-même, car ils sont souvent complexes et exigent un haut degré de connaissances. Faire appel à un maçon traditionnel n’est pas recommandé : la plupart des prestataires ne se déplacent pas pour des chantiers qu’ils estiment trop pénibles (comme le travail du pisé par exemple) ou pas assez rentables.

La seule solution reste alors de faire appel à des artisans issus d’une nouvelle génération, à l’image des professionnels de Neo-Bati. Leur credo : leur passion pour les matières nobles tel que la pierre, la terre, le bois… associée à un savoir-faire d’exception.

Porte Avant Porte après

« Plus les matériaux sont proches et compatibles les uns des autres, plus la greffe aura de chance de prendre sans rejet. »

La garantie du travail bien fait dans le respect des traditions

Respecter les traditions en utilisant le plus possible les matériaux et les techniques du bâtiment original garantit au client :

  • la préservation de l’âme et de l’esthétique de l’édifice : monuments, maisons individuelles, fermes, granges…
  • un ouvrage solide dans la durée : lorsque les matériaux sont trop éloignés les uns des autres, la pérennité de la rénovation est fortement compromise
  • une approche écologique
  • des solutions modernes si cela ne nuit pas au bâtiment : isolation par l’extérieur en fibre de bois et structure bois, isolation intérieur et murs chauffants avec un corps d’enduit terre…

Focus : la restauration d’une grange en pierre

En Isère, une belle grange en pierre avait besoin d’être rénovée. Il s’agissait de réaliser une fermeture allant jusqu’en haut des piliers.

5

Neo-Bati a commencé par récupérer les linteaux de bois de l’ancienne charpente de la grange pour créer un ensemble homogène. Les artisans se sont ensuite attachés à comprendre la disposition des pierres et les règles suivies par les constructeurs de la bâtisse.

Le but est de travailler avec la meilleure méthode pour que l’opération de transformation reste harmonieuse. C’est aussi pour cela que ces experts en bâtiments anciens s’efforcent d’utiliser les pierres locales.

Les lieux et l’histoire de l’édifice sont donc véritablement pris en compte.

La grange APRES la restauration

Une force de propositions et de conseils

Anthony Perrin (35 ans) et Ludovic Gillet (45 ans), les fondateurs de Neo-Bati savent de quoi ils parlent : non seulement ils ont suivi une formation spécifique dans la maçonnerie du bâti ancien, mais surtout ils réalisent tous les travaux eux-mêmes, sans intermédiaires. Ludovic Gillet a d’ailleurs commencé à s’intéresser au métier des bâtisseurs d’autrefois lorsqu’il a acheté pour la restaurer, une vieille maison de village datant de 1841…

Pour les clients, c’est un avantage indéniable : ils bénéficient de conseils d’experts avec qui ils peuvent échanger tout au long de la durée du chantier. En fonction des situations, ils peuvent donc moderniser le bâtiment ou l’isoler. Ils seront toutefois attentifs à préserver les éléments clés et à conserver l’homogénéité des matériaux.

« Nous passons beaucoup de temps avec nos clients pour leur expliquer la structure et l’histoire de leur demeure, ce qu’il est possible ou non de faire. On leur montre la beauté architecturale et comment la mettre en valeur. »

Neo-Bati travaille la pierre, la terre et le bois en Savoie, Haute-Savoie, Ain, Rhône et Isère. Des recrutements sont prévus d’ici un à deux ans.